Fluidifier

Aujourd’hui trop souvent vécus comme un frein aux déplacements, voire à l’activité économique, les enjeux de fluidification sont essentiels pour l’évolution de l’A480-Échangeur du Rondeau. Cette fluidité doit bien évidemment se retrouver dans une facilité accrue de relier les parties nord et sud de l’agglomération métropolitaine, mais elle doit aller au-delà.
Elle doit notamment permettre de mieux connecter l’agglomération grenobloise à son environnement montagnard, en contribuant à dynamiser l’attrait touristique du territoire. Et ce, qu’il s’agisse des stations alentours ou de la découverte des richesses historiques et patrimoniales de l’agglomération et du département.

12 minutes au lieu de 35 minutes entre St-Egrève et Claix aux heures de pointe : un gain de temps de 23 minutes grâce au nouvel aménagement. 

publié le 19.07.2017

Attractivité du territoire

Chaque jour, les usagers constatent que la voirie actuelle est inadaptée au niveau de trafic actuel, plus de 100 000 véhicules/jour. Cela engendre un engorgement quotidien des accès à l’agglomération grenobloise ainsi que des reports de trafic sur des voies situées de part et d’autre de l’A480.

Le réaménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau va permettre de fluidifier la circulation grâce, notamment, au passage de 2 à 3 voies ainsi qu’à une meilleure gestion des flux sur l’échangeur du Rondeau et aux diverses entrées et sorties de l’autoroute.

Les riverains et usagers pourront ainsi fiabiliser et réduire leurs temps de transport pour l’accès et les échanges internes à l’agglomération grenobloise, comme pour les déplacements longues distances.

Les entreprises pourront gagner en performance, grâce à la fluidité et à davantage de fiabilité pour le déplacement des personnes ou le transport de marchandises.